Le cahier du premier confinement

Ce cahier de couverture noire, dont quelques pages manquent, a coûté 0,33 Florin, et a probablement été acquis avant la guerre, dans une papeterie située sur un quai de Rotterdam, avant que le bombardement de 1940 ne rase la ville. Puis mon père s’est caché dans un cabanon situé dans une forêt de la Hollande occupée. Maintenant c’était mon tour, mais menacé d’un danger tellement moins terrible.

contact


Ce mode de contact va demander un effort à mes correspondants et je leur demande de bien vouloir m’en excuser. C’est pour l’instant le moyen que j’ai trouvé pour endiguer le flux des spams… A noter : les tirets sont des traits d’union, et l’adresse ne comporte qu’un seul chiffre, c’est un zéro juste avant le petit p.